Marcher, courir, bouger !

Image

Les beaux jours arrivent et, avec eux, l’envie ou le besoin de refaire du sport.

Ne vous en privez pas ! Dès que l’occasion se présente, allez marcher ou courir.

La marche et la course restent les sports les plus naturels. Pas besoin de condition physique particulière, vous pouvez les pratiquer n’importe où.

 

Sur le plan physique :

Protectrice du système cardio-vasculaire, la marche (ou la course modérée) prévient la dégénérescence osseuse, stimule le système immunitaire, renforce les muscles des jambes et des fessiers, dessine les abdominaux et, si elle est rapide, sollicite également les bras et le haut du corps

C’est aussi un excellent moyen naturel de lutter contre la constipation, de stimuler le retour veineux, de retrouver un sommeil profond et de rétablir son équilibre acido-basique.

La marche favorise une silhouette harmonieuse. Elle est le complément indissociable d’une alimentation saine. En effet, nutrition équilibrée et activité sportive combinées permettent de se débarrasser des excès de graisse. Or, on sait aujourd’hui que c’est le gras qui entretient le stockage des déchets et des toxines. Plus on est proche de son poids de forme, plus on permet l’élimination des produits toxiques.

 

Sur le plan psychique :

Les activités sportives douces permettent d’éviter la déprime ou d’en venir à bout quand celle ci est déjà installée.

Faire du sport stimule la confiance en soi, et aide ainsi à trouver les ressources face aux épreuves. C’est également un formidable outil de gestion des émotions.

Le sport régulant le souffle, il n’est pas rare de trouver dans la pratique de la marche ou de la course, une source d’inspiration et de créativité.

 

Variez les plaisirs !

Après un hiver sédentaire, il est préférable de commencer tranquillement. Choisir une marche de 30 à 40 minutes quotidiennes et parfait. Vous pouvez aussi décider d’alterner marche et course en augmentant progressivement la durée de course au fur et à mesure de vos progrès.

En montagne, à la campagne ou au bord de la mer, il est toujours bon de varier les activités pour ne pas se lasser, changer de paysages, stimuler des muscles différents et garder le plaisir de l’exercice.

La montagne vous permettra de fournir un effort plus intense permettant de travailler davantage les muscles des jambes, fessiers, ventre et dos.

La campagne aura plutôt des vertus apaisantes, ressourçantes.

Les plages de sables favorisent une marche pieds nus : un déroulé talon plante et orteils aura les effets d’un véritable massage bienfaiteur. Le sable sec permet en outre de travailler davantage les articulations et de fournir un effort plus dense que sur un sol dur.

Enfin, la marche dans l’eau à mi cuisse me semble être la panacée ! C’est d’abord une activité qui délasse et qui apaise. La résistance de l’eau vient densifier l’effort tout en douceur, en ménageant les articulations et en stimulant la circulation sanguine.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s