L’ananas contre la rétention d’eau

 

IMG_1381

Souvent utilisé dans le cadre de programmes minceur, l’impact sucré de l’ananas est tel, qu’il semble peu probable que ce fruit exotique puisse faire mincir.

Si ses caractéristiques nutritionnelles sont proches des fruits de métropole, la richesse enzymatique de l’ananas en fait un excellent « booster » de digestion.

Il supprime les aigreurs d’estomac, diminue les flatulences et lutte contre la rétention d’eau.

Pour les carnivores invétérés, sachez que la composition enzymatique de l’ananas aide à la digestion des viandes prises au cours d’un même repas.

 

Ananas panés aux amandes

Ingrédients: 2 œufs bio ; 1/2 sachet de poudre d’amande ; 1 petit ananas.

Cassez les œufs et battez-les en omelette. Versez 1/2 sachet de poudre d’amande dans une assiette. Épluchez l’ananas et coupez 4 belles tranches. Tremper chaque tranche dans l’œuf puis dans la poudre d’amande. Faites cuire dans une poêle anti adhésive 1 min sur chaque face.

Recette extraite de l’alimentation santé, les recettes! Ed Mosaïque Santé

Capture d’écran 2014-02-28 à 17.28.33

Publicités

Les aliments anti-fatigue

IMG_4961

« Quels sont les aliments anti-fatigue ? », voilà une question qui m’est régulièrement posée, surtout en cette période de transition saisonnière.

Il se trouve que les aliments anti-fatigue n’existent pas, même si certains permettent d’éviter les « coups de barre » ou de stimuler l’intellect.
Il y a plutôt des aliments à éviter. Ce sont les aliments trop sucrés et les aliments trop gras ou en tout cas riches en mauvais gras.

Les aliments très gras tels que charcuteries, fritures ou certains fromages sont difficiles à digérer et demandent un travail supplémentaire du métabolisme. Cela se traduit souvent par une somnolence post repas.

Les aliments trop sucrés génèrent des hypoglycémies, parfois sévères, qui rendent toute activité physique ou intellectuelle laborieuse.

Outre les difficultés digestives, ces 2 groupes d’aliments produisent des toxines qu’il sera nécessaire d’évacuer, sollicitant de nouveau les émonctoires.


Pour ne pas être fatigué en mangeant il est simplement utile de respecter des règles comme :

  • bien mâcher
  • bien s’hydrater en dehors des repas
  • éviter l’excès d’alcool
  • éviter les mauvais gras
  • ne pas abuser de la caféine
  • manger des protéines légères à chaque repas de type poisson, œuf, volaille.
  • les pâtes, le riz ou les pommes de terre sont aussi indispensables et bien digérés s’ils sont associés correctement, notamment avec des légumes.
  • éviter les aliments industriels et très sucré tels que sodas bonbons et viennoiseries.
    Enfin les herbes aromatiques ou épices sont une aide digestive efficace et propice à la forme. Je pense par exemple au fenouil à l’anis, à la coriandre ou au basilic ou à toutes les épices telles que cumin ou gingembre.

    Pour conclure, on parlera plutôt d’une hygiène de vie qui favorise la forme: des repas équilibrés et de saison, une activité physique douce et régulière et un sommeil profond en évitant les écrans le soir.

Tableau des Index Glycémiques

Type d’aliment

IG Bas

IG moyen

IG élevé

A éviter

Légumes

Ail

artichaut

asperge

aubergine

avocat

brocoli

carotte crue

céleri branche

céleri rave cru

champignons

choux

cœur de palmier

concombre

courgette

endives

épinards

fenouil

haricots verts

navet cru

oignon cru

poireau

poivron

radis

salade

salsifis

tomate

Betterave

oignon cuit

patate douce

topinambour

Carotte cuite

céleri rave cuit

citrouille

courge

navet cuit

panais

potiron

rutabaga

légumineuses

Haricots rouges

haricots blancs

lentilles

petits pois frais

pois cassés

pois chiches

Fèves crues

petits pois en boite

lentilles en boite

Fèves cuites

Pommes de terre

Patates douces

Gnocchis

Pomme de terre vapeur ou à l’eau

purée

PdeT au four

Chips

flocons pour purée

frites

Fruits frais

Abricot

citron

clémentine

figue

fruits rouges

orange

pamplemousse

pêche

poire

pomme

prune

rhubarbe

Kiwi

mangue

ananas

litchi

banane

papaye

fruits en compote maison

jus de fruit frais

sorbet

Châtaigne

melon

pastèque

compote de fruits industrielle

fruits au sirop

confitures

Jus base de concentré

sodas au goût fruité

Fruits secs et oléagineux

Amandes

abricots secs

cacahuètes

noisettes

noix

noix de cajou

olives

pistaches

Figues sèches

pruneaux

Dattes

raisins secs

Oléagineux grillés ou fumés

cacahuètes grillées

beurre de cacahuètes

Céréales et farines

Céréales complètes non sucrées

farine de soja

farine de pois

farine de quinoa

farine de blé intégral

quinoa

riz sauvage

son d’avoine

Boulghour

couscous

farine de sarrasin

farine complète et semi complète

flocons d’avoine

riz complet et semi complet

riz thaÏ

riz basmati

semoule complète

Farine blanche

farine de châtaigne

farine de riz

galette de riz soufflé

maïs

maÏzena

muesli

polenta

riz blanc

riz gluant

riz précuit

riz soufflé

semoule raffinée

tapioca

Corn flakes

pop corn

toutes les céréales pour enfants

pain

Pain au sarrasin

pain complet

pain au levain

pain de seigle

Biscottes

biscuits

pain blanc de campagne

Baguette blanche

brioche

croissant

pain au chocolat

pain de mie

pâtes

Spaghettis complets al dente

vermicelles de blé dur

Pâtes complètes et semi complètes

Lasagnes

nouilles

pâtes blanches

pâtes à la farine de riz

raviolis

laitages

Fromage blanc

tous fromages

lait de brebis, de chèvre ou de vache

yaourt nature

Glaces

yaourts aux fruits

Laits végétaux

Lait d’amande

lait de noisette

lait de soja

lait de coco

yaourt de soja nature

Lait de châtaigne

lait de riz

Sucres et substituts

Sirop d’agave

stevia

chocolat noir

Miel

sirop d’érable

sucre de canne non raffiné

Sucre blanc

sucres raffinés

protéines

Œufs

poissons

tofu

viandes

lipides

Toutes les huiles et matières grasses

Huile de palme

toutes les huiles portées à haute température

Grands froids: des aliments pour vous réchauffer

 

Capture d_écran 2018-02-24 à 12.22.11

Une alimentation adaptée peut aider votre corps à se maintenir à la bonne température et à lutter contre le froid.

Pour cela, les épices sont des aliées efficaces: cannelle, poivre, gingembre, cumin, clou de girofle sont idéales pour agrémenter vos légumes de saison: poireaux, navets, choucroute…

Les légumineuses telles que les lentilles et pois cassés sont également recommandées pendant la saison hivernale

Les tisanes à base de thym, laurier et de romarin sont parfaites pour vous réchauffer. Vous pouvez y ajouter un peu de miel et de cannelle pour accroitre la sensation de chaleur.

Pour les amoureux du thé, le thé chaï, délicieux mélange de thé noir et d’épices est tout à fait recommandé pour braver les frimas de l’hiver tout en soutenant les fonctions digestives.

Enfin, contrairement aux idées reçues, l’alcool ne réchauffe pas et entraine une déshydratation, contraire aux besoins du corps pour maintenir sa température. Attention donc au leurre des boissons alcoolisées quand il fait froid.

 

 

Ados et malbouffe: Un projet pédagogique innovant au Lycée George Sand à Nice

IMG_4542

 

« Nous sommes bien conscientes des enjeux d’une nutrition saine sur l’apprentissage, la concentration, et les résultats scolaires » Sophie Cambourian et Marie-Hélène Tranier.

C’est à partir de cette idée qu’est né le projet d’un programme de nutrition auprès des élèves et des parents au Lycée George Sand.

Le calendrier s’est déroulé en plusieurs étapes:

– Une conférence présentée aux parents pour expliquer le projet, rappeler les enjeux d’une alimentation équilibrée sur l’apprentissage et présenter les fondamentaux d’une nutrition saine.

– Une première intervention dans les classes sur la meilleure façon de s’alimenter avec une partie théorique et une partie pratique d’exercices et de dégustation.

– Et puis un bilan sur les progrès accomplis par les ados, les bienfaits qu’ils ont engendré sur le sommeil, la concentration, l’energie et la silhouette.

Intervenir dans un lycée pour parler d’alimentation et pouvoir constater les résultats concrêts et enthousiasmants quelques mois après, c’est extrêmement encourageant! Merci aux directrices du cours George Sand pour avoir permis la concrétisation de ce ce programme innovant et tellement indispensable. Merci aux professeurs et surtout aux élèves pour leur belle motivation et la mise en pratique des conseils prodigués!

 

1ere-Couv-alim ADOS

Régimes (Part 3: les raisons du surpoids)

 

Capture d_écran 2018-01-23 à 09.56.11Voilà, les bonnes résolutions sont prises. Vous êtes en surpoids et envisagez de commencer un régime.

Savez vous d’où viennent vos kilos en trop ?

Sont ils localisés ou répartis plutôt de manière harmonieuse sur tout le corps ?

Si votre poids varie beaucoup d’une journée à l’autre (2 ou 3 kgs d’écart), il est fort probable que vous fassiez de la rétention d’eau.

Si vous avez du gras au niveau de la ceinture abdominale, l’excès de consommation de sucre est certainement responsable de la situation. Est ce par goût pour les aliments à saveur douce ou avez vous des compulsions irrépressibles pour le sucre ? Avez vous pensé au candida albican, ce champignon logé dans nos intestins qui agit sur nos comportements alimentaires ?

Un ventre trop arrondi peut aussi être la conséquence d’une porosité intestinale et de l’intolérance à certains aliments.

L’excès de gaz lié à une flore déséquilibrée génère des gonflements fort disgracieux. Dans ce cas, c’est contre la fermentation qu’il faut lutter !

Peut être mangez vous tout simplement en trop grande quantité ?

Les raisons du surpoids peuvent être très variées puisque nous avons chacun une biologie et des comportements qui nous sont propres.

Outre les habitudes alimentaires, les émotions et l’activité viennent s’ajouter aux paramètres d’analyse.

Pour toutes ces raisons, le choix d’un régime alimentaire ne peut pas se faire à la légère. Certains régimes en vogue peuvent même se montrer délétères suivant les circonstances. Par exemple, choisir une diète hyper protéinée en cas de rétention d’eau peut s’avérer dangereux.

Souvenez vous que les régimes qui donnent des résultats durables procèdent davantage d’un rééquilibrage individualisé du métabolisme digestif que d’une privation dangereuse et frustrante.

Régimes (Part 2: les motivations)

 

DSC03335

Vous voulez mincir et vous décidez d’entreprendre un régime.

Au préalable, pour adopter une alimentation correspondant à vos réels besoins, je vous invite à réfléchir sur vos motivations.

Vous voulez mincir pour des raisons de santé .

Vous souffrez d’une pathologie consécutive ou aggravée par le surpoids, votre poids génère des douleurs articulaires, vous avez l’intention d’avoir un enfant et souhaitez une alimentation équilibrée pendant la grossesse…

Dans ce type de situation, il est effectivement préférable de contrôler votre poids grâce à une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes frais, noix de toutes sortes, légumineuses et céréales complètes. Une diète favorable à la santé passe aussi par la suppression des aliments industriels et la réduction de protéines animales, notamment issues des mammifères.

Vous êtes sportif(ve) et vous voulez optimiser vos performances tout en ménageant la santé de votre corps en général, et de vos articulations en particulier. Le contrôle du poids de forme est dans la circonstance une excellente motivation !

Votre silhouette ne vous convient pas.

Etes vous réellement en surpoids ou avez vous pour référence les silhouettes retouchées des magazines ? Trouvez vous que la répartition de votre poids est disgracieuse ?

Avez vous déjà calculé votre IMC  (Indice de Masse Corporelle)?

Pour le calculer, voici la formule : IMC = poids (en kg)/taille x taille (en mètre)

Si le résultat obtenu se situe entre 18,5 et 25, votre corpulence est normale. (Tableau des résultats ci-dessous) et il me semble opportun de faire un point sur vos motivations d’amaigrissement.

 

La prochaine étape consiste à réfléchir sur l’origine du surpoids.

C’est ce que nous traiterons dans le prochain article

 

 

IMC

Interprétation des résultats

Moins de 16,5

Maigreur extrême – dénutrition

16,5 à 18,5

maigreur

18,5 à 25

Poids normal

25 à 30

surpoids

30 à 35

Obésité modérée

35 à 40

Obésité sévère

Plus de 40

Obésité morbide

Régimes (part 1)

 

2018 commence à peine qu’une multitude de régimes arrive sur le marché très florissant du surpoids. Régimes hyperprotéinés, hypocaloriques, mono diètes, substituts de repas, la liste est longue. Pour autant, un français adulte sur deux est en surpoids alors que la minceur est une de ses préoccupations majeures « pour se sentir mieux ». 30% des femmes déclarent avoir déjà suivi au moins 5 régimes dans leur vie et on voit désormais des enfants entamer une diète stricte dès l’age de 10 ans.

Est ce que ces régimes et les produits minceurs qui leurs sont associés prennent en compte l’individu dans sa spécificité? Est ce qu’ils permettent de travailler sur les causes individualisées du surpoids? Et puis, que se passe t’il une fois le régime terminé ? L’alimentation va t’elle reprendre comme avant ? Que va t’il se passer alors ?

Perdre du poids, c’est bien sûr se nourrir mieux, mais c’est aussi travailler sur l’activité physique, la respiration, les pensées et les émotions. C’est lorsqu’il il y a un déséquilibre d’un ou plusieurs de ces paramètres que le surpoids s’installe. Dans ces circonstances, les privations et frustrations inhérentes aux régimes ne peuvent donner que des résultats éphémères, apportant ensuite leur lot de déception et de culpabilité quand les kilos reviennent.

L’individu doit être envisagé dans sa globalité et surtout être accompagné pour prendre en main et devenir pleinement acteur de son amincissement. Gestion du stress, compréhension des spécificités de son métabolisme digestif, prise en compte des goûts alimentaires et du mode de vie, tels sont, entre autres, les facteurs à considérer. C’est seulement dans ces conditions qu’une silhouette harmonieuse et une meilleure énergie peuvent s’installer durablement.

 

IMG_0264 2